Mesures de la santé publique et les produits chimiques

Pour la prévention des impacts sur la santé et l'écosystème, le Service de l'Hygiène environnementale développe des mesures globales contre la pollution environementale par les produits chimiques.

Les risques écologiques des produits chimiques

Problèmes environnementaux liés aux produits chimiques

Dans la société actuelle, le nombre de produits chimiques utilisés s'élève à plusieurs dizaines de milliers, ils sont employés pour la fabrication de produits ou servent dans la vie quotidienne.
D'une part, ils participent à l'économie d'abondance actuelle et facilite la vie des citoyens, mais certains polluent et risquent (risque environnemental : nocivité × quantité de divulgation) d'avoir une influence négative sur notre santé et la nature.

Enquête sur l'incidence des produits chimiques dans l'environnement.

Pour la gestion de la qualité environnementale au regard des risques occasionnés par les produits chimiques, il est nécessaire de comprendre l'impact de ces produits dans les conditions réélles d'environnement. Pour cela, le Ministère de l'Environnement fait des investigations sur les conditions réelles environnementales qui sont modifiées par la présence dans l'habitat de produits chimiques.
Dans ces enquêtes, nous avons commencé à développer et à améliorer les analyses pour y mesurer les quantités infinitésimales et repérer l'existence éventuelle de nouveaux produits chimiques. Nous procèdons à des mesures de densité (la teneur) de ces nombreux produits dans l'air, l'eau, les sols , les sédiments et les organisme vivants.
Parallèlement. des études statistiques sont menées pour comprendre la répartition géographique de la densité de ces produits calculée sur une base et sur des travaux à long terme de protection de l'environnement. Ces données écologiques constitueront une base de documents qui serviront à mieux cerner l' évolution.

Appréciation des risques environnementaux liés à la présence de produits chimiques.

Nous nous dirigeons vers une appréciation scientifique des risques des produits chimiques sur l'environnement, cela permet d'envisager de s'orienter vers une baisse de risque calculée. De plus, se pose le problème des effets perturbateurs sur les sécrétions internes causés par les produits chimiques (les différentes hormones environnementales ), des actions variées sont engagées sur la base de «- ExTEND2005 -» , un programme qui comporte des directives sur les mesures d'avenir du Ministère de l'environnement.

Action pour une loi de réglementation du contrôle des produits chimiques

Sur la base de la «Kashinho : Loi réglementant la production et le contrôle des produits chimiques », chaque année, nous procèdons à l'enregistrement d'environ 400 nouveaux produits chimiques importés. Le pays efffectue des contrôles préalables sur leur possibilités de décomposition ou d'accumulation, sur leur impact sur les personnes et les animaux puis nous fixons des normes nécessaires au regard de leur degré de toxicité.
De plus, pour accélerer les contrôles de sécurité concernant les produits chimiques déjà existant avant l'application de la loi « Kashinho », nous avons mis en place le « Challenge Program Japan » qui donne des informations simples facile à la compréhension des citoyens, avec la collaboration du pays et du monde de l'industrie.

Résumé de la loi concernant les réglementations sur la production et le contrôle des produits chimiques. [Dossier PDF 97KB]

Les mesures concernant les produits chimiques requièrent une concertation internationale. Par exemple, l' approche stratégique internationale (SAICM) en vigueur jusqu'à 2020 vise à une production et une consommation sécurisée où les produits chimiques ne causeraient pas de dommages sensibles.

Des décisions seront prises, en collaboration avec la communauté internationale, pour faire disparaître, en accord avec les autres pays, les PCB, DDT, et les produits polluants organiques de haute capacité résiduels ( POPs),qui sont des dérivés de la dioxyne. Ces mesures encouragent aussi la mise en vigueur du traité POPs visant la suppression des produits dangereux, la mise en application du traité PIC dans le but de règlementer les importations et les exportations de produits chimiques nuisibles, l'introduction de règles internationales (GHS) listant et classifiant les produits chimiques nuisibles et dangereux et enfin, il faut ajouter des mesures stratégiques concernant les métaux nocifs, ce qui permet un alignement sur la politique internationale qui a pris, par exemple, des dispositions sur le mercure au niveau planétaire.

PRTR (Polluant Release and Transfer Register)

Depuis 2001, le PRTR oblige les entrepreneurs à déclarer la quantité émise et la quantité déplacée de leur produits chimiques. Le chiffre total annuel de cet inventaire peut être comparé avec les estimations du gouvernement. Avec la déclaration publique des données PRTR, il est possible de présenter des informations concrètes sur les produits chimiques au citoyen, et cela permet, d'autre part, leur gestion autonome par les entrepreneurs. De plus, ces chiffres sont exploités comme données de base pour les mesures administratives.

L'information sur les risques

S'orienter vers la mise en commun d'informations précises concernant les produits chimiques et leurs risques permettra d'agir en faveur d'un renforcement de la communication entre toutes les acteurs concernés, c'est à dire les citoyens, les entreprises et l'administration.
Dans cette optique, des symposiums internationaux portant sur les effets perturbateurs des produits chimiques sur les sécrétions internes du corps sont organisés,nous tenons des tables rondes sur le thème de l'environnement et les produits chimiques, des informations sont présentés par la « « fact sheet » des produits chimiques » ou « le guide simplifié des produits chimiques ». Des conseillers en produits chimiques sont envoyés également en mission d'information.

Les indemnisations pour les préjudices de la pollution sur la santé

A propos de l'organisation de la prévention et des indemnisations concernant les nuisances sur la santé liées à la pollution

Pendant sa période de haut développement économique, notre pays a connu différentes pollutions ayant causé la maladie de Minamata, la maladie « itaiitai » et l' asthme de la ville de Yokkaiichi. Pour la protection des personnes ayant subi des dommages sur la santé lié à des pollutions, des indemnisations s'opèrent sur la base de la « loi des indemnisations pour les nuisances de la pollution » , celles-ci sont à la charge des entrepreneurs responsables des pollutions. De plus, des opérations sont menées pour la préventions des préjudices sur la santé.

Mesures pour la maladie de Minamata

La baie de Minamata se trouve dans le département de Kumamoto, La maladie de Minamata qui s'est déclarée dans la zone fluviale de la rivière Asagano dans le département de Niigata est un mal affectant les nerfs sous l'effet d'une intoxication produite par l'ingestion en quantité importante de poissons ou crustacés (fruits de mer) pollués par du mercure organique rejeté par une usine.
Sur la base de la loi d'indemnisation des victimes de pollutions « Kokenho » (abréviation de la loi citée plus haut), les indemnisations par les entreprises responsables pour les personnes reconnues atteintes de la maladie de Minamata se poursuivent ainsi que le traitement des malades dans le cadre de mesures globales pour la maladie et sur la base de la solution politique trouvée par le pays et la région en 1995.
En octobre 2004, le verdict pour la maladie de Minamata a été rendu par la Haute cour de justice du Kansai, la responsabilité du pays et de la région a été reconnue pour ne pas avoir pu prévenir l'extension de la maladie. Désormais, des mesures plus rigoureuses seront prises pour traiter les malades comme, par exemple, le renforcement des traitements ou l'aide aux femmes enceintes atteintes de la maladie.

l'organisme d'aide pour les préjudices sanitaires liés à l'amiante

Vu la spécificité du préjudice sanitaire dû à l'amiante, des soins particuliers sont procurés aux personnes affectées ou leur famille. La loi pour le soutien aux personnes ayant subi un dommage sanitaire dû à l'amiante (loi no 4 de 2006) prévoit une aide rapide aux victimes et à leurs proches. Des enquêtes sont également menées sur la situation et les impacts de l'amiante sur la santé.

A propos du problème des gaz toxiques existant dans le pays

Ces dernières années, des bombes contenant des gaz toxiques ont été découvertes dans la ville de Heike à Samukawa dans le département de Shinagawa. Une pollution des eaux souterraines s'est produite également à Kamisu dans le département de Ibaraki. Depuis leur approbation par le Cabinet en juin 2003 et leur adoption confirmée en décembre de la même année par le gouvernement dans son ensemble, des dispositions ont été fixées pour prévenir les risques d'une pollution due à des gaz toxiques avec la collaboration des régions concernées, les associations publiques et les citoyens.
Le Ministère de l'Environnement a effectué une enquête suivie intitulée « Enquête nationale sur les bombes à gaz toxiques de l'ancienne armée impériale » en 1973 et ses résultats ont été rendus publics en novembre 2003.
Sur la base d'un partage des rôles déterminés pour chacune des administrations concernées, des enquêtes environnementales pour la préventions des préjudices sont réalisées et un travail de réception suivie, d'analyses et de transmission des d'informations se poursuit avec la mise en place d'un centre d'informations sur les gaz toxiques.

Get Adobe Reader

Please download Adobe Reader (for free) to view PDF file.

Page top